RSS Facebook Twitter
Delacroix
 

« Unis, solidaires et debout face au terrorisme »

Marielle de Sarnez : « Unis, solidaires et debout face au terrorisme »

 

Intervenant au cours du débat au Parlement européen, réuni en session plénière aujourd’hui à Strasbourg, sur les mesures visant à lutter contre le terrorisme de l’Europe, Marielle de SARNEZ, présidente de la délégation française du groupe de l’Alliance des Démocrates et Libéraux pour l’Europe a déclaré :

« Paris a été touchée dans ce qu’elle a de plus précieux : sa jeunesse.
Ce sont ses enfants qui ont été blessés, ses enfants qui ont été assassinés.
Paris souffre. Mais Paris continue de vivre et de se tenir debout, grâce à la solidarité et à l’unité de ses habitants, du pays tout entier, et de l’Europe.

Que veulent ces terroristes, qui ont choisi de devenir les ennemis de notre société, de nos valeurs, de notre mode de vie ?
Ils veulent que la vie s’arrête, c’est pourquoi nous continuerons de vivre.
Ils veulent la guerre entre nous, c’est pourquoi nous ne renoncerons en rien à la compréhension mutuelle.
Ils veulent que nous ayons peur, c’est pourquoi il faut prendre toutes les décisions pour protéger, protéger vraiment, et défendre, défendre vraiment, nos concitoyens.

C’est ce que nous attendons, ce que nous exigeons, des dirigeants européens, et des chefs d’État et de gouvernement.

Car, nous le savons, la menace est là, elle est sérieuse et elle est durable.

image003

L’urgence est à la constitution d’une Europe de la sécurité, et du renseignement.

Un vrai PNR européen, la mise en commun des données des personnes suspectées de terrorisme, la création d’un fichier recensant les combattants étrangers, des contrôles systématiques aux frontières extérieures de Schengen, sont des mesures attendues par tous, le terrorisme n’ayant pas de frontières.

L’urgence est à la mobilisation contre le fanatisme totalitaire qui tue, torture, décapite, crucifie, viole. Les grandes puissances, États Unis, Russie, Union européenne, et les puissances régionales, dont la Turquie, l’Iran, doivent s’unir pour intensifier la lutte contre l’État islamique.

Mais, en même temps, et c’est essentiel, elles doivent travailler à une perspective de solution politique pour stabiliser la Syrie.

Tunis, Bamako, Paris, Beyrouth, Charm el Cheick, Bagdad, Ankara, la liste des derniers attentats est longue, trop longue.

Les temps que nous allons vivre vont être difficiles.

Ils nécessiteront que les dirigeants européens soient à la hauteur des événements, et que les peuples européens restent unis, solidaires et debout.»

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !