RSS Facebook Twitter
Danièle Jeanne
 

Lettre de Danielle Jeanne.


Chers amis, membres du Modem ou anciens membres ou sympathisants,


Sept ans déjà depuis la création du Mouvement Démocrate à la suite de l’élection présidentielle de 200, beaucoup de chemin parcouru avec vous ou à côté de vous nous ont fait nous rencontrer, nous connaître, parfois nos parcours se sont dissociés mais nous avons toujours gardé de bons contacts et de ma part, comme de la part de ceux qui sont restés fidèles au Modem du respect pour vos engagements.

      Beaucoup se souviennent du congrès fondateur de Villepinte, élan enthousiaste vers une démocratie aboutie mais pas exempt d’une utopie toujours porteuse de désillusions. Nous avons espéré que les citoyens comprendraient que nos institutions portent en germe l’affrontement des partis majoritaires mais les électeurs déçus se sont portés vers les extrêmes ou ne se sont pas déplacés. Ils vivent des difficultés pour eux mêmes et pour leur enfants et les perpétuelles promesses des campagnes politiques les ont éloignés des urnes, conscients que les deux leaders les berçaient de mots mais ne tiendraient pas leurs promesses. Nous avons assisté en direct, grâce aux médias affamés d’audimat,  à toutes les dérives de quelques uns, à gauche comme à droite. Quelle honte de les voir nier puis avouer tout en minimisant les faits quand, autour de nous, nous assistons sans pouvoir toujours aider aux recherches d’emplois, de stages, de formations de nos habitants pour qui quelques dizaines d’euros de plus ou de moins font la différence.
     Aujourd’hui, nous devons nous battre pour construire un centre le plus large possible, qui soit une alternative aux deux partis en place depuis 33 ans. Comprenez moi bien, pas pour une place de conseiller ou de ceci ou cela mais pour proposer une alternative crédible réunissant des gens sérieux qui ne promettront plus des lendemains qui chantent mais qui s’engageront à être transparent, à ne plus cumuler X mandats pour remettre notre pays debout. La seule solution est d’abord de constituer une union centriste large, ouverte en ne regardant pas dans le rétroviseur du passé mais en travaillant ensemble dans ce département comme dans toute la France pour que notre France relève la tête et que nos concitoyens retrouvent l’espoir et l’envie d’entreprendre, de faire, d’avancer.

    C’est ce projet, que j’espère nous porterons tous ensemble qui est celui des démocrates de l’Eure,
   Cordialement et démocratiquement à tous,

 

 Danielle JEANNE, présidente du Modem de l’Eure
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

2 Commentaires

Nous constatons tous les jours les dérives vers lesquelles nous conduise le Bipartisme ou Bipolarisation du système politique : affaire Jouyet-Fillon dernière en date ,faillite économique ,Education Nationale en panne ,montée des extrêmes , participation des citoyens aux scrutins en continuelle baisse .
C’est ce que j’appellerais « les effets pervers « de la bipolarisation de la politique .
L’alternance qui aurait pu être positive et être un levier de progrès nous conduit depuis plus de trente ans ,à contrario ,à la régression .
Les combats partisans ont galvaudé le système .
Il est urgent d’y mettre un terme ,de rétablir une véritable Démocratie dans notre pays .
Pour cela ,comme le prône Danielle Jeanne ,nous , les Centristes Indépendants devons œuvrer pour élargir un rassemblement le plus large possible garant d’une réelle Démocratie et ainsi en finir avec le Bipartisme destructeur .
Ce CENTRE devra être le catalyseur des idées qui nous permettront de « progresser « sans considérations partisanes .
Les lauréats français du prix NOBEL nous ont rappelé qu’en France » on a des « Idées  » « .Mettons les en pratique !
Au risque de me répéter ,je pense que la seule solution est la sortie du Bipartisme et Le CENTRE INDEPENDANT doit être la seule alternative .
Veillons à ne pas être entrainé par des candidats préoccupés par leur seul égo vers l’écueil du Bipartisme .
Comme le dit Danielle ,il ne s’agit pas de briguer une élection .
Il s’agit d’orienter le destin de notre pays et de rétablir une véritable Démocratie .

Par GERVOIS, le 13 novembre, 2014
 

Madame la Présidente,

Engagé aux côtés des forces démocrates dans le département de Seine Maritime,
j’ai pu constaté, en tant que simple adhérent, que l’union des forces du centre ne se fait pas toujours…
même au sein du Modem.
Quel triste spectacle…
Pour un jeune comme moi, retrouver sa région de naissance en pleine crise, avec des commerces qui ferment, un sentiment d’insécurité et de précarité grandissant, des infrastructures en décomposition
et n’avoir comme seul horizon une bataille d’égo…
Chabert ou Bures ???? What the f…???

Au modem depuis 2007, notre ligne est clair et j’y adhérais à Paris et continuerai dans ma ville natale ;
Nous sauver d’une décadence mortifère et relever nos manches en jetant au feu les idéologies partisanes du XXème siècle.

Où es le sens de l’intérêt général… pas dans l’opposition systématique ou dogmatique.
Je veux entendre les propositions pragmatiques du Modem dans nos assemblées locales.

Créer des emplois pour les Normands, avec des projets d’économies mixes ou privés.
Diminuer les inégalités entre les centres urbains et les milieux ruraux.
Améliorer la compétitivité de tout notre territoire, avec des pôles d’excellences en jouant sur la fiscalité.
Rationaliser les dépenses de nos collectivités (surtout de communication !).

Voilà nos chevaux de batailles.
Savoir quel cavalier va conduire la reprise sur cette arène en pente, ne doit être qu’une question de second ordre.

Chers adhérents, je vous adresse mes salutations cordiales et vous souhaite de belles campagnes à venir !
M. Delavenne

Par Delavenne, le 19 novembre, 2014