RSS Facebook Twitter
Euro_flag_CasTol
 

Réagissons ! Luttons pour l’évolution positive de l’Europe !

  Les résultats catastrophiques du vote du dimanche 25 mai ont de quoi nous interroger sur la manière dont collectivement nous avons été capable de promouvoir l’Union Européenne. Une grande voix dans notre pays pour parler du seul avenir possible pour notre vieux continent à l’heure où prendre un billet d’avion n’a rien d’une aventure ?
Non, depuis des années, les partis majoritaires considèrent que les députés européens ne servent, majoritairement, que de salle d’attente pour une élection française à venir. Cela ne doit plus être !
Ceci doit changer.

   L’Europe, qui certes n’est totalement pas celle que nous souhaitons, a pourtant le mérite d’exister et de nous avoir protégé des guerres qui ont décimé nos peuples dans le passé et elle n’est pas que cela. Pouvions-nous aller plus vite et mieux ? Oui sans doute, à condition que nos politiques ne se défaussent pas en permanence sur l’Europe pour faire passer des évolutions nécessaires, inéluctables mais expliquent  le pourquoi des politiques européennes. Le principe de subsidiarité n’a pas toujours été utilisé comme il aurait dû l’être pour éviter ce ressenti général de l’intrusion abusive des normes que chacun subit parfois inutilement. Les français ont subi l’Europe et ne l’ont pas vécue, portée comme ils auraient dû collectivement le faire.

    Certains politiques ont essayé de faire venir à eux le vote des citoyens en jouant sur le patriotisme, sur le drapeau, sur nos souvenirs de France glorieuse. Ce patriotisme des résistants de la deuxième guerre mondiale, je n’ose dire la dernière, que nous portons tous plus ou moins, a insidieusement glissé vers le nationalisme, le repli sur soi, le national populisme que nous devons combattre jour après jour et que nous avons laissé s’installer chez des jeunes en difficulté, des retraités effrayés, des chômeurs sans espoir à qui les médias ont diffusé jour après jour la peur de l’autre aux heures de grande écoute pour faire monter l’audimat. Nous sommes tous dans le devoir de combat. L’Italie nous a prouvé lors de ce scrutin que c’était possible, ne donnons pas raison à Nietzsche « l’Europe ne se fera qu’au bord du tombeau », réagissons, luttons pour l’évolution positive de l’Europe

Danielle JEANNE

 

Photo : Drapeau européen par Gyrostat, 2014. Photo sous licence Creative Commons disponible sur Wikimedia Commons.
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !