RSS Facebook Twitter
carteeurope
 

Dans la lutte économique, certains ont déjà utilisé l’arme de la monnaie pour favoriser leurs exportations, que fait l’Europe?

Le mouvement européen relaie cette information:
 Dans la lutte économique, certains ont déjà utilisé l’arme de la monnaie pour favoriser leurs exportations, que fait l’Europe?

Les pays du G20 sont parvenus à un accord, samedi 16 février : ne pas favoriser la dépréciation de leurs monnaies dans le but de doper leurs exportations. Les discussions se sont focalisées sur les politiques monétaires menées par la Réserve fédérale américaine ou la Banque du Japon afin de favoriser la croissance, mais qui avaient fait baisser respectivement le dollar et le yen. « Nous nous abstiendrons de procéder à des dévaluations compétitives. Nous ne poursuivrons pas d’objectifs de taux de change à des fins de concurrence, nous résisterons à toutes les formes de protectionnisme et nous maintiendrons nos marchés ouverts », indique le communiqué de presse, suite à la réunion des 20 pays de l’organisation à Moscou. De son côté, Le Vice-président de la Banque centrale européenne (BCE), Vitor Constancio, a expliqué : « Cela vise avant tout à éviter des mouvements trop brusques du taux de change et une évolution du taux de change dans une seule direction, ce qui ne manquerait pas de susciter des interrogations et devrait être débattu ». Pour autant, le risque de guerre des monnaies ne semble pas être écarté, comme le signale le média européen Euractiv.

photo : à partir de la carte physique de l’Europe par Treehill (sous licence Creative Commons) disponible sur Wikimedia Commons.
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !