RSS Facebook Twitter
fancy-40996_640
 

Un sondage à faire blêmir le front de gauche.

    Les Français pensent en moyenne qu’il faut gagner 6.500 euros nets par mois pour être riche en France, et près de six personnes sur dix estiment qu’il est toujours possible d’y faire fortune, selon un sondage Ifop pour le magazine Enjeux Les Echos publié mercredi.

Priés de dire à partir de quel revenu net mensuel (salaires, aides et allocations) on peut considérer qu’une personne est riche, les sondés ont répondu en moyenne 6.499 euros. En 2011, ils avaient fixé la barre à 6.308 euros.

Toutefois, ce seuil est une moyenne des réponses, qui masque des disparités: plus on est âgé et plus on gagne d’argent, plus on considère qu’il faut avoir davantage pour être riche.

Les 18-24 ans pensent ainsi en moyenne qu’il faut 4.398 euros nets mensuels, tandis que les 65 ans et plus jugent qu’il faut 7.871 euros.

De la même manière, une personne dont le foyer gagne moins de 1.200 euros par mois estime qu’elle deviendrait riche avec un revenu net mensuel de 4.792 euros, alors que quelqu’un dont le ménage gagne plus de 4.500 euros place la barre à 9.718 euros.

En revanche, il n’y a pas de grande différence en fonction des clivages politiques, si ce n’est pour les sondés proches du Front national, qui fixent l’accès à la richesse plus bas que les autres, à 5.381 euros.

Globalement, les Français, dont on dit souvent qu’ils n’aiment pas les riches, ne manifestent pas d’hostilité dans ce sondage, au contraire. Selon 89% des personnes interrogées, « la présence de personnes riches en France est utile à l’ensemble de la société ».

Et malgré une forte hausse des impôts des contribuables les plus aisés, et des cas très médiatisés d’expatriations de personnalités accusant les pouvoirs publics d’entraver l’enrichissement, 58% des sondés pensent qu’il est « toujours possible de faire fortune en France » aujourd’hui.

Pour autant, 19% des personnes interrogées affirment que, si elles faisaient fortune dans un futur proche, elles pourraient quitter la France.

Sondage réalisé les 8 et 9 janvier par questionnaire autoadministré en ligne (Cawi) auprès d’un échantillon de 1.008 personnes représentatives de la population française majeure.

B. Grandon

 

 

Image du domaine public (licence CC0) source : Pixabay)
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !