RSS Facebook Twitter
anneterlez3
 

Pourquoi j’ai signé la charte ANTICOR?

Élections législatives des 10 et 17 juin 2012

 

Pourquoi j’ai signé la charte ANTICOR ?

Par Anne TERLEZ candidate dans la 4ème circonscription

 

En septembre 2011, 72% des Français interrogés par l’institut TNS SOFRES estiment que les élus et les dirigeants politiques sont «plutôt corrompus» contre 19% qui déclarent les considérer «plutôt honnêtes»

Ce constat est alarmant et montre tout le discrédit des femmes et des hommes politiques dans l’opinion publique.

Afin de répondre à l’exigence – justifiée – des citoyens de notre pays d’avoir des dirigeants honnêtes qui les représentent dignement, avec le sens du compromis mais sans compromission, il m’est apparu nécessaire de signer cette charte.

 

Signer cette charte, c’est s’engager à en respecter tous les termes, notamment :

–        le non-cumul des mandats: si je suis élue, je m’engage à ne pas prendre d’autre responsabilité politique

–        la fin de l’opacité et de l’inéquité de la pratique féodale de distribution de la «Réserve parlementaire» et la totale transparence sur l’utilisation de leurs «Indemnités Représentatives de Frais de Mandat»: je publierai sur mon site internet toutes les dépenses relatives aux indemnités représentatives et la liste de tous les bénéficiaires de la réserve parlementaire qui me sera allouée

–        l’exigence d’une Justice vraiment indépendante, aux moyens renforcés – Je défendrai la nomination du ministre de la Justice par l’Assemblée Nationale, à la majorité des 2/3 pour garantir son indépendance.

–        la fin de tout ce qui concourt à une Justice à deux vitesses qui protègent les élus et Ministres plus que les simples citoyens (levées d’immunité, CJR, statut pénal du Chef de l’Etat…

–        l’encadrement strict du lobbyisme et la lutte contre les conflits d’intérêts

–        la possibilité d’ester en Justice pour les associations anticorruption

–        le renforcement des droits des citoyens par une participation plus active à la gestion des affaires publiques

–        Concernant la gestion de l’argent public, je soutiendrai :

*     la mise en place d’une nouvelle clause d’éligibilité, à savoir l’absence de toute condamnation pour des délits ayant trait à la gestion de l’argent public

*    l’obligation d’ouverture d’une information judiciaire dès que des Magistrats aux comptes révèlent des irrégularités de gestion de l’argent public

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !