RSS Facebook Twitter
Quelques pièces en Euro posées sur un billet de 20 € / Charles Hirlimann disponible sur Wikimedia commons
 

Des paroles et des actes…

Qui parle des dépenses des collectivités locales trop importantes, de gestion rigoureuse ?
– le locataire de l’ Élysée.

Il y a ce qu’ il dit et ce qu’il a fait, quelle déconnexion entre les deux :

J’étais cette semaine à Paris et cela m’ a permis de voir un spectacle ridicule : des cars de CRS, des CRS en quantité sur le croisement du quai de Seine et du départ de la rue de la Convention. Pourquoi, quels dangereux individus fallait-il arrêter ? Vous n’ allez pas me croire, une trentaine de personnes sagement rangées sur le trottoir tenant un A4 à la main, les pauvres, c’était illisible même en roulant très lentement, beaucoup trop petit pour savoir ce qu’ ils réclamaient. Objectivement, il y avait beaucoup plus de fonctionnaires de police que de manifestants. Il me semble que la dépense était inutile comme beaucoup d’autres, sur les déplacements du Président de la République, ses vœux au quatre coins de la France, vidant certains quartiers pour d’hypothétiques raisons de sécurité, à Nice par exemple. A quand l’humilité républicaine en lieu et place du faste digne de la monarchie d’antan ?

Source : Challenges N° 292 du 15 au 21/03/2012

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !