RSS Facebook Twitter
Un pays uni, rien ne lui résiste
 

DUNKERQUE,19 Janvier 2012 : Première rencontre de François Bayrou avec les militants et sympathisants

Nous étions quelques uns de l’Eure venus soutenir les électeurs de la région européenne, nous avons revu avec plaisir nos colistiers de 2009, entre autre Frédéric Leturque devenu maire d’ARRAS depuis peu.

 

      Le moral des français est en berne: trop de pessimisme chez nous, il ne faut pas céder à l’ accablement même si nos fléaux s’ appellent chômage, effondrement du pouvoir d’achat, multiplication des déficits et donc accumulation de la dette. Nous avions, François Bayrou avait alerté sur tout cela mais le gouvernement n’ en a pas tenu compte, et l’opposition n’a cessé  de réclamer que l’on dépense plus: ni la majorité de droite ni opposition de gauche n’ont voulu voir la réalité de la situation. L’une était braquée sur la consommation qui allait tout relancer, l’autre refusait de regarder les comptes en face.


        La dette du commerce extérieur augmente, le France s’ appauvrit et donc nous perdons des emplois. Où se trouve la responsabilité de tout cela : ni dans la mondialisation ni dans les banques, »scélérates » disent certains. la majorité des causes de cet état de fait se trouvent chez nous et c’est donc ici qu’ il faut agir maintenant et tout de suite. Nous pouvons redresser la France si ce pays se retrouve uni, les yeux fixés sur l’ horizon de la réussite retrouvée..

.

(tous les éléments dans le texte de François Bayrou sur le site national ou ci-dessous texte ou vidéo)

 

lire le discours de Dunkerque 19 janvier 2012

Site de campagne Bayrou 2012

 

http://www.dailymotion.com/video/xnueo4

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !