RSS Facebook Twitter
egalité2
 

Nous avons un ministre lucide à la fonction publique et il aime, lui aussi, les femmes !

« Je veux être le ministre de l’égalité hommes femmes. Je n’exclus pas de recourir aux quotas », déclaration de M. Sauvadet en juillet 2011.
Sauvadet ne vous a peut-être pas marqué mais je le suis depuis quelques années avec son visage souriant de député qui cumule, lui aussi, une présidence de conseil général et, depuis peu, il est ministre de la fonction publique (il était coincé au portillon d’accès à la récompense, juste derrière Morin puis Leroy). Ce n’est donc plus un gamin, il est député de longue date et élu local. Bref le portrait de beaucoup de nos hommes politiques, qui savent en une semaine diriger un conseil général, voter des lois à Paris, recevoir les habitants qui demandent de l’aide, puis sauter de l’inauguration d’une mairie à celle d’un rond-point pour finir à la restauration de nos églises. Il avait déjà dû se rendre compte qu’il y avait peu de femmes autour de lui au moment de la photo pour le journal local.

Hé bien, il vient de découvrir que l’État, comme les entreprises, nommait moins de femmes que d’hommes aux postes à responsabilité : 10%, c’est bien maigre. Je peux lui donner une piste : ne plus trouver normal que des hommes soient toujours à leur bureau à 20h : s’ils sont toujours là, c’est que Madame, elle, fait une croix sur sa carrière pour s’occuper des enfants, des courses, de la maison, etc., sauf s’il s’agit d’une héritière que la famille intronisera dans les sphères du pouvoir (allez donc voir l’origine sociale de nos femmes ministres… pour la plupart, on leur a donné les clefs).
Quant à M. Sauvadet, il se moque de nous quand il prétend que le poste de ministre lui a ouvert les yeux, communication à tout prix quand tu nous tiens…..bonne chance et nous compterons les avancées en 2012?

Danielle Jeanne

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !